Henri Cartier Bresson_ Bruxelles
Henri Cartier Bresson_ Bruxelles

Bonjour, petit retour sur ma 1ère participation à un atelier d'écriture dans la librairie Auréole à Auray, animée par Françoise. Lien vers le blog : http://surlezinc.canalblog.com

Le sujet :

Relever 3 titres de livres dans la librairie puis choisir une photo de Henri Cartier Bresson (parmi 3) et l'associer à un des titres de livres pour créer une histoire.

J'ai retenu la photo appelée "Bruxelles" et le titre du livre était "Boussole" de Matthias Enard.

Temps accordé : 30 minutes

Mon texte :

Au détour d'une ruelle, un homme moustachu, chapeau melon sur la tête, rencontre un brocanteur. Ce dernier, exubérant, lui intime de prendre un moment pour contempler son stock de breloques. D'abord réticent, le moustachu se laisse inviter, sachant que rien ne presse.

​Gérard, le responsable du magasin, observe son client farfouiller parmi les étagères. Lui-même s'étonne de voir toute cette ferraille et toutes ces babioles qu'il a amassées durant sa vie. Soudain, le moustachu s'arrête, tel le chien de chasse marquant l'arrêt. Il se trouve devant les boussoles.

- Ah! Bon choix, s'exclame Gérard. Prenez-en une, vous ne serez pas déçu. Cadeau de la maison.

- Vraiment ? demande le moustachu, circonspect. Vous me la donnez ?

- Oui. Plusieurs personnes m'ont rapporté que mes boussoles les ont conduit vers leurs rêves. Etonnant non ?

- Absolument. Et bien, si tel est le cas, je vous en prends une. J'ai bien besoin de rêver par ces temps moroses.

Comme prévu, le moustachu s'empare de la boussole de son choix et quitte le magasin, souriant. Gérard le salue bien haut, satisfait d'avoir fait un heureux. Alors qu'il descend la rue, nez sur son cadeau inattendu, l'homme au chapeau melon se demande bien où il va tomber. Le propre d'une boussole étant d'indiquer le nord, il décide de s'y fier.

Ses pas le conduisent tout droit à une sorte de mur artificiel, vaste toile opaque tendue entre des piquets d'acier. Un homme portant un béret gris est planté devant et du bout des pieds, observe à travers un trou.

- Bonjour monsieur, s'avance le moustachu. Je peux vous demander ce qu'il y a de si intéressant à voir et qui vaille la peine d'être caché ?

L'homme au béret quitte sa position et répond tout de go :

- Des femmes ! Y'a des femmes derrière. Et en maillots en plus !

- Vous me laisseriez voir ?

- Bien sûr.

Le moustachu regarde sur les côtés puis ose un regard à travers le trou. Surpris, seul un chantier de construction se cache derrière la bâche. Soudain, on le frappe. Il s'écroule, inconscient. Au réveil, il trouve la boussole dans sa main. Ce maudit objet l'a bercé d'illusions. Déçu, il la balance par dessus la bâche.

Cette nuit, Gérard le brocanteur ira la récupérer pour la remettre sur son étagère.

Retour à l'accueil